Veranstaltungen für November 2022

Pause Féministe, Organiser Collectivement

#fraulenzen #queerstellen

 

On appelle toute personne féminine, trans, inter et genderqueer (FTIQ*) à se détendre du travail et des circonstances épuisantes en protestant le dimanche 14 juin 2020. La crise du corona a rendu encore plus visible les dysfonctionnements sociétaux dominants.

Formez des fronts ! Réunissez-vous avec vos ami-e-s, voisin-e-s et collègues et cherchez vos propres moyens de protestation détendus, qui conviennent à vos mesures de sécurité. Exprimez vos revendications – nous tout-e-s avons plus que assez de raisons à protester et elles doivent se faire entendre.

Nous sommes libres de décorer nos balcons, de faire du jogging dans les parcs avec des signes, de faire des pique-niques de protestation dans la rue, de marcher dans des petits groupes, de rendre visite aux FTIQ* qui ne sont pas en congé, ou de mener des actions dans l’espace virtuel. Cette année, notre organisation opère dans de petits groupes, et nous nous reposons.

Dès 15h24, l’heure à laquelle les travailleurs FTIQ* ne sont plus rémunéré-e-s à cause des inégalités salariales, nous faisons du bruit ensemble pendant 5 minutes. Nous crions, chantons, faisons de la musique, écoutons la radio de grève Radia (lora.ch), nous sommes bruyant-e-s – cette année nous utilisons ce moment pour exprimer notre frustration et notre colère. Même si nous avons marqué l’histoire avec la grève féministe en 2019, nous sommes loin d’une égalité entre les genres. L’année prochaine, le 14 juin 2021, nous nous retrouverons de nouveau dans la rue pour faire la grève ensemble!

Le 14 juin 2020, ce sera une année après notre grève féministe, la plus grande mobilisation de l’histoire suisse. Nous sommes descendu-e-s dans la rue pour dénoncer les abus nombreux et variés, et pour lutter haut et fort en faveur du changement.

Les raisons qui nous ont poussé-e-s alors à descendre dans la rue – que ce soit l’inégalité salariale, le sexisme quotidien, la violence sexuelle et sexualisée, le racisme, l’homophobie ou la transphobie – restent valables et sont renforcées par la crise actuelle. Les oppressions sociales auxquelles on s’oppose depuis longtemps, s’empirent et deviennent plus visibles.

L’ordre patriarchal est criant et s’aggrave. Le travail non-rémunéré consistant à élever des enfants devient effectivement un job à plein temps. Parallèllement au télé-travail, nous faisons du «home-schooling» et nous nous occupons de nos (beaux) parents. Dans l’isolement, des tensions à des fins incertaines, la violence domestique et les féminicides deviennent plus courants. Des personnes employé-e-s dans des postes désignés comme « importants pour le système » travaillent 13 heures par jour sans augmentation salariale ou prime de risques.

D’autres ne peuvent plus exercer leur travail – si leur situation de base est précaire, leur existence est mise en péril. Ouvriers dans le commerce de détail, que ce soit en vente ou en ligne, travaillent non seulement pour de faibles revenus, mais sont désormais mis en danger, en raison de mesures de sécurité insuffisantes. Ces employés sont justement souvent des immigré-e-s qui sont directement exposé-e-s à des conditions de travail précaires en raison de la discrimination structurelle. Les réfugié-e-s ne peuvent pas se protéger de manière appropriée, que ce soit dans leurs hébergements au quotidien, ou dans leurs procédures légales.

Le travail précieux et essentiel – « d’une importance systémique » – qu’on fournit chaque jour est épuisant et ne connaît aucune pause- ni les week-ends ni les jours fériés. L’épuisement est renforcé par la pandémie et l’organisation est compliquée par l’isolement. Cela empêche une manifestation d’une centaine de milliers de FTIQ* cette année, tandis que la nécessité d’une telle manifestation s’accroît.

 

Que prévois-tu ?

Partage ton action planifiée sur bit.ly/3eXOyAF

Nous réunissons toutes les activités sur 1406.ch et leurs apportons une vision globale.

Envoyez-nous des photos et vidéos de vos actions avec vos revendications le 14 juin 2020 au numéro 077 504 48 30, afin que nous puissions les partager sur nos réseaux sociaux!

Radio féministe – allez-vous participer? Envoyez de courts messages audio (demandes, messages ou demandes de chansons) à radia@lora.ch avant ou le 14 juin 2020. Ou contactez-nous et soyez correspondant*e dans les campagnes. Écoutez la radio féministe grève le 14 juin sur Radio LoRa 97,5 MHz!

La situation actuelle rend difficile la planification à l’avance. Pour rester à jour toute la journée, mais aussi sur les moments communs, suivez-nous sur les réseaux sociaux! Ou venez à notre prochaine réunion de réseautage!

 

Informations

www.frauenstreikzuerich.ch

info@frauenstreikzuerich.ch

www.1406.ch

Facebook: Frauenstreik Kollektiv Zürich

Instagram: feministischerstreik_zh

Twitter: FrauenstreikZ

Radio de grève Radia: lora.ch, 97.5 MHZ

 

Participe

Viens aux réunions de mise en réseau mensuelles du collectif de grève. Toujours de 14-17h (en espace virtuel):

  • 30 mai 2020
  • 6 juin 2020
  • 4 juillet 2020

 

Donations

Frauen*streik Zürich, CH66 0070 0114 8024 6515 5

 

FTIQ* est un sigle pour Femmes*, Trans*, Inter* et Genderqueer*

* indique que les genres sont des constructions sociales

Suche...