Grande Réunion des Collectifs Suisses-Allemands

Chers militantes et membres des collectifs pour une grève féministe / des femmes*

Nous voulons vous inviter à la grande réunion des collectifs suisses-allemands:

La crise de Covid-19 aggrave les injustices déjà existantes et les rend encore plus visibles. Les raisons qui nous ont poussées à manifester il y a un bon an et demi – qu’il s’agisse de l’inégalité des salaires, de la pauvreté des personnes âgées, du sexisme quotidien, de la violence sexualisée, du racisme et de l’homophobie et de la transphobie, ou de la répartition inégale du travail de soins – demeurent et sont même exacerbées par la crise actuelle.

Nous avons été les premières à perdre notre emploi. Nous travaillons plus souvent dans des emplois précaires – les pertes de salaire nous touchent particulièrement. L’état d’urgence dans le domaine des soins de santé existait déjà avant la crise, mais les félicitations mises à part, il n’y a eu jusqu’à présent aucune reconnaissance sous forme d’augmentation de salaire ou de personnel. Au contraire, le personnel médical continue de travailler dans des conditions précaires et est affecté de manière disproportionnée par Covid. Les travailleuses du sexe font l’objet de discriminations avec des interdictions de travail spécifiques. Les travailleuses domestiques à domicile ont perdu leur emploi du jour au lendemain et souvent aussi leur logement. Les personnes réfugiées n’ont pas les moyens de se protéger adéquatement, ni dans la vie quotidienne de leur lieu d’hébergement, ni dans les procédures prévues par l’État. La violence à l’égard des enfants et des femmes a augmenté de manière significative dans l’ensemble de la société. De plus, l’année prochaine, il sera décidé de relever l’âge ordinaire de la retraite pour les femmes, alors que dans l’intervalle, la pension de vieillesse des femmes ne sera pas améliorée.

En bref: nous voyons mille raisons pour lesquelles une grande mobilisation féministe est urgente. 

La nécessaire prise de distance nous oblige à repenser nos précédentes formes d’action politiques et (pour l’instant) à trouver de nouveaux moyens de rendre nos revendications présentes. Mais nous sommes d’avis que nous ne pouvons plus retenir notre colère à propos des conditions sociales. La pression de la base est particulièrement importante en temps de crise, car les Flint* (femmes, lesbiennes, inter et non-binaires et trans), les personnes à faible revenu, les jeunes, les personnes avec un permis de séjour précaire ou sans permis font à nouveau les frais de cette crise (et les personnes les plus riches du pays sont devenues encore plus riches l’année dernière malgré la crise).

Le 30 janvier, les collectifs de grève féministe / grève des femmes* de Suisse alémanique se réuniront pour la une réunion de réseautage suprarégionale (Assise). Nous voulons briser l’isolement et réfléchir ensemble à la manière dont nous pouvons rendre nos revendications et notre colère visibles dans les mois à venir et surtout le 14 juin 2021, et les ramener dans la rue le plus rapidement possible.

La réunion se tiendra en ligne. Inscris toi à ce lien : https://forms.gle/CznmEoqkEyv9Ddja7

Nous t‘ enverrons le lien vers l’événement.

Venez nombreuses !

Programme

  • 10h30 Bienvenue
  • 10h45 Les collectivités se présentent

11h15 Pause

  • 11h30 Atelier 1. slot (jusqu’à 12h30)

Pause déjeuner

  • 13h30 Ce que nous allons faire le 14 juin : Les collectifs présentent leurs idées
  • 14h15 Discussion en plénière ou en petits groupes

15h00 Pause

  • 15h30 Ateliers 2ème slot (jusqu’à 16.30).

Contenu des ateliers:

Dans les ateliers, il y aura un échange sur le travail de soins, le congé de maternité et parental, l’AVS (augmentation de l’âge de la retraite des femmes), la violence contre les femmes, lesbiennes, non-binary, inter, trans*, l’Islam et le féminisme, le féminisme et la grève du futur, le féminisme et le travail du sexe, la mobilisation inclusive, la révision des manifestes, le travail de socialMedia, le travail des médias, etc.

Si tu as des questions ou si quelqu’un souhaite proposer un autre atelier  contacte: info@feministischerstreikzuerich.ch.

L’Assiese est ouverte aux FLINT* (femmes, lesbiennes, personnes inter, non-binaires, trans*). Bien entendu, les personnes qui n’ont pas encore été actives dans un collectif sont également les bienvenues.